Entrez votre mot-clé

Mine de Rien, c’est le plaisir d’apprendre par le jeu: La Bataille

Mine de Rien, c’est le plaisir d’apprendre par le jeu: La Bataille

Mine de Rien, c’est le plaisir d’apprendre par le jeu: La Bataille

Après l’école, mes enfants sont loin d’avoir l’énergie et le focus nécessaire pour plonger dans leurs études et leurs devoirs. Pour rendre les choses plus amusantes et plus agréables, j’ai adopté la révision partielle par le jeu. C’est un beau compromis entre l’étude classique et les activités ludiques. Après tout, en jouant, notre enfant ne rend pas compte qu’il apprend.

Voici un truc amusant pour l’apprentissage de la comparaison des nombres < = > (plus grand, plus petit ou égal) : Jeu de carte La Bataille
(Pour les enfants du premier jusqu’au troisième cycle)

1 à 2 joueurs

 

Matériel requis :

👉 Un jeu de cartes complet sans les jokers

Déroulement :

👉  1re étape: On distribue les 52 cartes aux joueurs qui les rassemblent en paquet devant eux.

👉 2e étape: Chacun tire la carte du dessus de son paquet et la pose sur la table.

👉 3e étape: Celui qui a la carte la plus forte ramasse les autres cartes.

👉 4e étape: L’as est la plus forte carte suivi du roi, de la dame, du valet, du 10, etc.

👉 5e étape: Lorsque deux joueurs posent en même temps deux cartes de même valeur, il y a « bataille ».

👉 6e étape: Lorsqu’il y a « bataille » les joueurs tirent la carte suivante et la posent, face cachée, sur la carte précédente. Puis, ils tirent une deuxième carte qu’ils posent cette fois-ci face découverte et c’est cette dernière qui départagera les joueurs. La plus forte l’emporte.

👉 7e étape: Le gagnant est celui qui remporte toutes les cartes.

Variantes:

– La bataille Découverte. Lorsqu’il y a bataille, on pose directement face découverte la carte suivante. La plus forte l’emporte.

-La bataille D’addition. Dans le même ordre d’idées, on peut jouer à deux cartes, mais il faut additionner les points des deux cartes au lieu de les placer côte à côte. Par exemple, on abat le 9 et le 1, cela donne 10. Si on abat le 5 et le 5, cela donne 10 aussi, il y a bataille.

 

L’essentiel, c’est que votre jeune voit, entende, écrive et révise ses mots régulièrement. La diversité des méthodes d’apprentissage lui permettra de garder son intérêt tout au long de l’année.

Bonne étude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *